LA PASSION DES MONTRES MECANIQUES

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

22 novembre, 2012

Patek Philippe : post historique.

Classé sous Générale,Historique,Patek Philippe,Sujets classés — michel51 @ 16:31

Patek Philippe : post historique. dans Générale patek-philippe-5131g-world-time-cloisonne-235x300

Né à Piatski près de Lublin, en Pologne, le 12 juin 1812, Antoni Norbert Patek de Procwdzic devient, à l’âge de 16 ans, officier de cavalerie et prend part deux ans plus tard à la révolte avortée contre la domination Russe. Lorsque les représailles deviennent trop dangereuses, le fougueux cavalier est contraint de s’enfuir.

Après la Bavière et la France où il travaille comme compositeur typographe, il s’installe à Genève vers 1835 et commence une nouvelle vie d’étudiant en art, sous le nom de Antoine Norbert de Patek.

Comprenant rapidement où se situe son avenir – l’industrie horlogère occupe alors près de 7000 personnes – Patek fonde le 1er mai 1839 la maison horlogère Patek et Cie. François Czapek, camarade polonais, est un horloger de talent. Ils installent leur manufacture sur le quai des Bergues, au bord du Rhône, à côté de Baulte et Mouliné les plus grands horlogers de l’époque. En six années de collaboration, ils produisent 1120 montres de haute qualité. Ornées de motifs religieux ou dynastiques enchassés ou émaillés, elles sont toutes destinées à des acheteurs polonais.

Lors d’un voyage à Paris en 1844, Patek rencontre Adrien Philippe, horloger français de grand talent, créateur de la montre sans clef. Un ingénieux système de tige de remontoir intégré permet de supprimer la clef jusque là indispensable. Philippe, formé par son père lui-même horloger, est devenu très vite un spécialiste après avoir travaillé au Havre chez un fabricant de chronomètre puis à Londres un grand centre horloger de l’époque. Il installe ensuite une manufacture de montres à versailles où il met au point en 1842 le fameux système de remontoir par une couronne au pendant.

Des divergences de vues aboutissent en 1845 à la séparation de Patek et Czapek. Ce dernier quitte l’entreprise et Patek offre alors à Philippe le poste de directeur de sa société : la Patek et Cie. Un troisième personnage peu cité fait partie de l’association, Vincent Costkowski, homme de loi d’origine polonaise, émigré lui aussi en Suisse. Ensemble ils jurent de consacrer leur vie à  » créer les montres les plus belles et les plus précieuses du monde « , idéal poursuivi encore de nos jours par la famille Stern.

_________________________________________________________________________________

Pour rejoindre notre petit groupe de passionnés de montres mécaniques sur mon forum, voici le lien :

http://www.passion51.com

Les mains de Sabine |
MODESTES TALENTS de Bruno |
philateliejocondienne37 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lesfoliesdesupermama
| Elevage Du Haut Maquis-Spri...
| La Gaule Vizilloise