LA PASSION DES MONTRES MECANIQUES

  • Accueil
  • > Classement du blog
  • > Zenith El Primero De Luca, boudé, décrié au départ, recherché ensuite par les inconditionnels Zenith!

12 octobre, 2015

Zenith El Primero De Luca, boudé, décrié au départ, recherché ensuite par les inconditionnels Zenith!

Classé sous Classement du blog,Générale,Zenith — michel51 @ 10:20

3 montres échangées à LILLE 10 11 2015 0243 montres échangées à LILLE 10 11 2015 0183 montres échangées à LILLE 10 11 2015 0223 montres échangées à LILLE 10 11 2015 020 POUR AGRANDIR UNE PHOTO, CLIQUER DESSUS, VOUS POUVEZ ENSUITE LES VISUALISER UNE A UNE

Référence de CE modèle : 02 310 400 - Modèle Panda - Poussoirs lisses de première génération.

Zenith, LA manufacture la plus titrée du monde par ses innombrables  récompenses, parfois sous estimée, par faute de connaissance ou ignorance, pourtant une des marques des plus célèbres dans l’horlogerie mondiale qui n’est autre que Rolex n’a pas hésité à faire appel à ses services de 1988 à fin 1999 en équipant du calibre Zenith  El Primero 400 dans ses très célèbres Cosmograph Daytona.

La différence entre les El Primero équipant ses deux firmes étant sur le fait que le mouvement Zenith équipant à cette époque les Dyatona était réduit à 28800 alternances alors que l’El Primero 400 originel avait une alternance de 36000, autre différence une raquette de réglage spécifique pour les 2, propre à ses deux marques.

Précision :

A partir du 1er janvier 2000 Rolex fabriquera son propre mouvement pour équiper les Cosmograph Daytona.

« Revenons à nos moutons », le nom De Luca vient d’un vendeur Zenith Italien qui était amoureux de ce modèle,  il fut surnommé ainsi en son hommage, mais officiellement il semblerait que  Zenith n’ait pas déposé ce nom…

Boudé, décrié au départ, adulé ensuite, c’est souvent le cas des célèbres montres, rappelons nous du Daytona  » Paul Newman  » encore une appellation qui officiellement n’a pas été déposé par Rolex, toujours est-il que l’adulation est venu petit à petit quand monsieur Agnelli alors patron de FIAT a été pris en photo aborant ce cosmograph au poignet, le départ du succès est afférant à l’Italie, s’en suivront tous les autres pays.

Certains détracteurs à juste titre compare le De Luca au Dyatona automatic de la même époque, et bien il faut le dire, il y a beaucoup de similitude entre ses chronographes, Cosmograph, ne serait-ce que le même calibre légèrement modifié par Rolex, ainsi qu’un boîtier ressemblant. Zenith en produisant ce chronographe a-t-il voulu concurrencer Rolex? La réponse est afférante à Zenith…

Il y a eu plusieurs versions (générations) de De Luca, il semblerait que la production soit de un peu plus de 5000 exemplaires, 3620 pour les cadrans noirs, compteurs blancs, et 2350 pour les cadrans blancs, compteurs noirs DIT PANDA, ces derniers étant donc plus rares, donc forcément encore plus prisées.

Les premiers exemplaires avaient des poussoirs lissses ou dit  » à pompe  » et les seconds avaient des poussoirs vissés; à noter qu’il n’y a pas de protection couronne sur les De Luca, cet aspect spécifique lui donnant un air rétro et plus vintage.

Aujourd’hui ses chronographes sont très recherchés par les amateurs de Zenith El Primero, probablement un des tous modèles  » phare  » des nombreuses références El Primero qui restent encore au jour d’aujourd’hui mythique.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser.

Texte et photos entièrement source Michel51 pour précision.

Pour venir partager avec nous, voici ce qu’il faut désormais  écrire  sur Google pour accéder à mon forum, les autres liens que j’ai mis sur ce blog ne conduisent plus à mon forum.

www.passion51.forumgratuit.org

Merci de m’avoir lu. Michel.

 

 

Laisser un commentaire

Les mains de Sabine |
MODESTES TALENTS de Bruno |
philateliejocondienne37 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lesfoliesdesupermama
| Elevage Du Haut Maquis-Spri...
| La Gaule Vizilloise